24 janv. 2012

Le choix de la culotte

Le présent billet est le cent unième. 101. One hundred and one. 
Est-ce que tu te rends compte que j'ai déjà écrit plus de cent trucs, et que si ça trouve, toi, là devant ton ordi, tu les as TOUS lus ?! Donc pour fêter ça, j'avais le choix : parler de choses sérieuses, existentielles, pleines de solennité et finalement... On va causer culotte.

L'envie de raconter des histoires de culottes m'est venue l'autre jour en discutant avec Miss F. qui se tortillait sur sa chaise à la cafèt'. En résumé, le shorty lui rentrait dans le cul. Un shorty qui se serait gouré de vocation et qui aurait eu envie, dans le plus profond de son subconscient, d'être un string. Tu vois de qui je parle ? Mais si, celui qui insidieusement remonte entre tes fesses, petit à petit, l'air de rien. Sauf qu'un string, c'est conçu pour ça, y'a qu'un tout petit peu de tissu, alors ça fait pas un gros paquet dans la raie, normalement.
Le shorty qui s'entortille pour essayer de te rentrer dans le cul, au bout d'un moment, y'a pas à dire, ça irrite. Et le délicat tortillement pour essayer de lui faire reprendre sa place n'est pas des plus gracieux, je te jure.
Une autre copine F., mais pas Miss F., soutient que cela tient autant à la matière qu'à la coupe. C'est possible. Mon expérience personnelle sur le sujet confirme que le shorty avec de la dentelle a une facheuse tendance à vouloir devenir string. Si en plus c'est de la dentelle qui gratte un peu, je te laisse imaginer le résultat.

Voilà, à l'issue de ce premier paragraphe, je pense que tu as bien compris le ton de ce 101ème. C'est à toi de voir si tu veux rester, t'inquiètes, je me formaliserai pas si tu préfères revenir demain ;-)

Le choix de la culotte du jour est donc déterminant pour savoir si je vais passer une bonne journée. Ou une journée "tortillage". Certaines matières ne s'accordent pas entre elle et te promettent une journée compliquée. En fonction du "dessus", je suis obligée de penser le "dessous". Question forme bien sûr, et aussi question couleur (forcément accordées sinon, j'hyperventile). Il y a des associations pas forcément heureuse comme ce jour où j'avais mis une jolie robette d'été et un string. Jusque là, pas de souci. Sauf que c'était une journée où il fallait que je me penche, pour porter des trucs. Donc à chaque fois que je me redressais, j'avais la robe coincée dans les fesses. Le rideau dans la fenêtre comme dit Chouchou-ze-poète. Mauvaise idée.

Quelle drôle d'idée aussi j'ai eue le jour où je me suis rendue compte que j'avais rendez-vous chez l'ostéopathe, et pas la culotte adaptée. Tu es déjà allé chez l'ostéopathe ? La première chose qu'il te demande, c'est de te mettre dos à lui : tournez la tête à droite, puis à gauche. Et juste après viens "Penchez-vous aussi bas que possible". Les jambes tendues, bien sûr. L'avant-dernière fois, j'ai eu comme un éclair de lucidité dans la salle d'attente. Oh putain, le string ! J'ai attendu que le praticien (charmant au demeurant) vienne me chercher, j'ai simulé un imprévu de dernière minute et je suis partie, sous son œil courroucé. Mais c'était pas possible, le "penchez-vous" avec la ficelle. J'ai un tout petit peu de dignité. J'ai repris rendez-vous par la suite, en mettant un big post-it "culotte" sur mon tiroir, avec la date. Heureusement que Chouchou ne l'a pas vu, je suis pas certaine qu'il aurait bien compris.

Le string... Vaste sujet. Mais pas vaste tissu. J'ai découvert le string assez tardivement, je dois dire, genre vers les 30 ans. J'en porte beaucoup, pas nécessairement avec réussite... mention spéciale à celui qui monte très haut sur les hanches et qui te transforme la wouachacha en orteil de chameau. D'ailleurs celui-là, je vais le jeter tout de suite. Attends, je reviens.

Voilà. En passant dans le tiroir, j'ai eu un petit regard amical vers la culotte douce et gentille. On a toutes une culotte sympa dans notre tiroir, une bonne copine pour les jours où on a besoin d'amitié, pas de sex-appeal. Si, tu sais, celle qui a les élastiques un peu mou, dont la couleur s'approche du gris-lavande, ou du gris-blanc ou du gris-quelque chose. Celle que tu planques au fond du tiroir. Celle que si jamais ton mec tombe dessus, il va faire une syncope. La culotte sympa, c'est comme une récompense parfois, quand toute la semaine, tes fesses ont fait des efforts pour supporter des trucs plus ou moins confortables, mais trèèèèèès sexy. La culotte sympa, c'est le friday wear de la lingerie.

En ce moment, c'est le Salon de la Lingerie. On voit tout plein de choses très jolies, de jolies dentelles, des ensembles sexy sur des filles taillées comme... je sais pas, je sais pas dire, c'est tellement irréel. Des filles qui ont l'air sexy tout le temps, en train de se pavaner en slip avec des talons de douze. Pour info, la grande tendance cette année, c'est Mad Men, Dita Von Teese, culotte gaine des années 50, ce qui serait le comble du sexy. Mais pouffiasse de journaliste, si moi, je mets une culotte coupe grand-mère, ben tu sais quoi, j'aurais l'air d'une grand-mère. Alors j'évite.

Une dernière histoire ? J'étais jeune, 20 ans, je bossais dans mon premier vrai emploi, après mes études. Un jour, on m'informe que je suis convoquée l'après-midi même à la Médecine du travail. C'était l'été, j'avais une jolie robe longue et fluide à bretelles, les nénés en liberté. Et pas de culotte.
Ben oui, mais tu vois, j'étais young and free, je venais de quitter le domicile familial pour vivre comme une grande et je trouvais ça divinement transgressif. C'était ma rébellion à moi. Stupide et inconsciente.
Je ne pensais plus à la terrible phrase prononcée par ma grand-mère "oui, mais imagine si tu as un accident, il faut faire attention à sa réputation". Sauf que là, un peu compliqué d'assumer au bout du compte.
En catastrophe, je suis allée acheter une pauvre culotte à deux balles chez Eurodif, moche, mal coupée, parce que j'avais pas d'argent pour en acheter une mieux. Et je me suis pointée devant la doctoresse en culotte moche à fleurettes, les seins à l'air.

Même pas peur. 
Mais grave la honte.

----

PS : une nouvelle rubrique à droite qui s'intitule "Au hasard". C'est pour les ceusses qui seraient pas là depuis le début ;-)

PS again : Joyeux anniversaire mon Biquet

38 commentaires:

  1. DOMINIQUE24/1/12

    Ce qu'il y a de bien, quand on a un cheptel de 24 culottes Damart à fleurettes, pour cause d'erreur de commande, on ne se pose pas la question de savoir laquelle mettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai failli éviter de dire "culotte à fleurettes", parce que j'ai pensé à toi et je voulais pas que tu te vexes.
      Je les aime bien aussi, faut pas croire. ;-)

      Supprimer
  2. leyleydu9524/1/12

    Dominique, je n'ai pas encore lu le post de notre blonde paresseuse mais j'ai pensé à toi et à tes 24 culottes damart tout de suite !
    je ne te connais pas dans la vie mais si je pense "24 culottes", je pense immédiatement à toi !
    Tu te sens influentrice de la blogo là ??

    RépondreSupprimer
  3. leyleydu9524/1/12

    Ca y est , j'ai lu le post...bon, comme Dominique, je ne jure que par la vraie culotte noire en coton qui tient de la taille jusqu'au milieu de la cuisse (nan, je noircis un peu le trait quand même)...tant pis pour la sexytude,je veux du confort et des culottes qui se lavent à 60°c sans faiblir et sans rétrécir !
    Mr Leyley s'en fout complètement...il ne veut pas la femme en string et soutien gorge trop chiant à enlever, il préfère de la femme déjà nue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'à poil, c'est sa lingerie préférée aussi à Chouchou... ;-)

      Supprimer
  4. Ah!!! je me sens moins seule ....pour le coup de l’ostéopathe, idem oups je sors!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, si on veut draguer odieusement l'ostéo, c'est un bon moyen... ;-)

      Supprimer
  5. Dis donc tu en as des histoires de culottes à ton actif ! Je suis impressionnée !
    Une fois j'avais une culotte charmante fermée par un petit noeud sur le côté.
    Sacrilège : elle s'est dénouée dans la journée sous mon pantalon. Malaise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, j'ai omis celle du string que tu n'enfiles pas dans le bon sens et qui t'oblige, dans les chiottes du bureau, à te désapper entièrement pour le tourner d'un quart de tour, sens anti-horaire, parce que tu as le fond avec la petite bande en coton sur la cuisse et pas au contact de la zone concernée....

      Supprimer
  6. Maeva24/1/12

    Et le tanga avec une couture qui tombe pile poil au milieu des lèvres ? Ca c'est le pire, la seule fois ou j'ai mis ce tanga j'étais au lycée, je suis allée l'enlever à la récré de 10h ! J'étais nue sous mon jean, et c'était pas pire !

    Sinon moi une fois j'avais rdv chez un gastro ( vers 14/15 ans) j'sais pas quoi pour un problème de rot ( glaaamour)
    J'aurais jamais pensé qu'il me dirait de me déshabiller ... Aisselle, maillot et mollet pas épilés, string transparent, pas accordé au soutiens gorge, fin bref, je pense que j'étais au max de la honte ce jour là ...

    Depuis je suis nickel à chaque rdv médical

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La honte, je confirme. Les rendez-vous de médecin en hiver, c'est un gros piège à honte. A cause de l'épilation qui est moins vitale à cette époque, il faut bien le dire !

      Supprimer
  7. je suis tout à fait d'accord avec ton opinion sur la mode de la culotte du moment. Si je mets une culotte de grand-mère, perso, je ressemble à une grand mère mais en plus j'ai l'impression de me faire envahir par un énorme bout de tissu.
    sinon je connais aussi pas trpo mal le coup de la culotte qui se prend pour une string. comme dirait un pote : c'est exccccessssivement énervant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais toi, poussinnette, tu ressembleras jamais à une grand-mère... ;-)

      Supprimer
  8. Wow, je t'imagine en robe légère avec un string et ton thermos de thé à la main (le vent dans les cheveux et tout bien sûr) bah ça me ferais presque de l'effet dis-donc (en même temps chuis enceinte, donc tout débordement est socialement acceptable)
    Perso je ne jure que par les culottes et les shortys, qui sont effectivement déjà assez désagréables quand ils se prennent pour des strings sans en rajouter en portant VRAIMENT des strings.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, tu peux aussi ajouter à la description les talons de douze, ce qui ajoute encore à la sexytude. ;-)

      Supprimer
  9. J'aime les petites culottes en coton amicales... Et je crois que même si je devrais rompre mon célibat (ce qui n'est pas gagné avec ce genre de lingerie, à priori), je me moquerais que chouchou fasse une syncope ! Les trucs qui grattent et qui rentrent dans la raie des fesses, qu'ils soient conçus pour ou pas, c'est terminé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire les autres com dessus, Miss Mimosa, je crois bien que la petite culotte amicale a aussi ses aficionados !

      Supprimer
  10. Autant je n'imagine plus aller sur les plages textiles, autant je n'envisage pas ne pas mettre de culotte en m'habillant... Etrange non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est curieux, mais hygiénique.
      Et moi, j'adorerai aller sur des plages oilpé, mais pas encore eu l'occasion... (voir un des tous premiers billets écrits cet été ;-)

      Supprimer
  11. DOMINIQUE24/1/12

    Leyley, dans mes bras ! Tu parles, comme je suis influentrice de la blogo.
    Tout ça à cause d'une erreur de commande. Tout comme toi : ça doit se laver à 60°, et mon cher et tendre me préfère à loilpé.

    RépondreSupprimer
  12. DOMINIQUE24/1/12

    La Blonde, je ne me vexe pas du tout : il faut assumer ses erreurs, même à fleurettes !

    RépondreSupprimer
  13. DOMINIQUE24/1/12

    Et puis, comment sais-tu que mes 24 culottes sont à fleurettes, au fait ? Je suis allée jusqu'à avouer cette ultime erreur de goût ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'à se gourer.... Autant y aller pour de bon.
      Et au fait, les collants Damart, ils sont top !

      Supprimer
  14. DOMINIQUE24/1/12

    Là, La Blonde, je ne sais pas pourquoi, mais je sens une vague ironie.
    Perfide !
    Je t'adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beuuh, non, je vois pas de quoi tu parles.... Ils sont vraiment super les collants Damart (au prix où ils sont, ils ont bien fait de tenir leur promesse, je te jure !) ;-)

      Supprimer
  15. Oh ben oui moi aussi j'ai pensé à Dominique !... Quelle influentrice !!!

    Moi j'ai mes vieilles culottes sympas plus tout à fait blanches... Et puis d'autres qui font semblant d'être sexy mais qui sont super confortables...(celles que je mets forcément pour tout Rendez-vous médical, ostého, kiné...) De toutes façons moi si mes fesses et mon ventre ne sont pas dans la culotte, j'ai l'impression de ne pas avoir de culotte et je ne supporte pas !

    Vraiment il est chouette ce 101ème billet !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valérie ;-) Aujourd'hui, rv chez un autre ostéo, culotte jolie-mais-pas-trop-sexy de rigueur. Ben il a dit "non, non, pas besoin de vous déshabiller" !

      Supprimer
  16. lilou1725/1/12

    Ben, v'là 101 billets de lus, même pas peur, même pas mal !
    Mes critères culottes : reste en place, ne fait pas 4 fesses, confortable et si en plus jolie (si si, y'en a), alors bingo !
    Le string j'ai essayé, j'ai pas dû trouver le bon modèle, je ne supporte pas et en plus, à moins d'avoir des fesses correctes, je trouve pas très seyant..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lilou17, je te remercie pour ta confiance ! nan, sans déc', t'as TOUT lu ? et t'es encore là. Big big <3 dans ta face ;-)

      Supprimer
  17. DOMINIQUE25/1/12

    Ben alors, connue dans la blogo parce que j'ai 24 culottes Damart. Mais qu'est ce que je n'ai pas fait, le jour où j'ai avoué cette chose qui aurait dû être inavouable ?
    Ouais, DOMINIQUE est sympa, mais elle a 24 culottes Damart. 24 ??? Mais c'est une horreur. Comment a-t-elle pu.
    Voilà, voilà.
    Merci les filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE, you are the Queen of the achat compulsif (mais pas exprès) de culotte Damart. You are connue all over la blogo et on te respecte pour ça.

      Personnellement, je trouve que c'est une grande chance de te connaitre. Sans déconner.

      Supprimer
  18. Le shorty qui se prend pour un string, ça je connais bien aussi... Là j'en ai un en dentelle, mais no problem puisqu'il n'y a pas de couture au niveau de la raie des fesses. C'est la tout le secret : PAS DE COUTURE entre les deux fesses, comme ça, il peut pas se faufiler !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gaëlle pour cette information essentielle. Je n'achèterai plus jamais les shortys de la même manière !

      Supprimer
  19. DOMINIQUE26/1/12

    La Blonde, un achat compulsif pas exprès, intéressant comme concept.
    Tu ne dirais pas ces mots gentils, si tu me voyais avec mes culottes Damart !
    Bises.

    RépondreSupprimer
  20. J'étais une adepte des strings entre 20 et 25 ans et c'est aussi la période où j'ai enchaîné le plus de mycoses !! Maintenant, c'est culotte banale de chez Carrefour, de toute façon, monsieur me l'enlève sans prendre la peine de la regarder...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'enlève, c'est déjà ça ! ;-)

      Supprimer
  21. Marie2/2/12

    Plus d'accès à internet depuis la semaine dernière, je rattrape donc tout mon retard en une seule fois et j'adore !!
    Et je ris aussi, parce que pour l'histoire de culotte et d'accident, ma grand-mère me disait (et me dit toujours d'ailleurs) exactement la même chose !!!!
    " Toujours penser à avoir une culotte propre quand on sort, sait-on jamais ! "
    Ahlala, merci Mamies !! ;)
    Ta grand-mère est de Lorraine aussi ? C'est ptêtre une sorte de tradition là-bas... :p

    Bonne continuation à toi, avec ou sans culotte ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ma grand-mère n'est pas de Lorraine, mais fort avisée semble-t-il... A très vite !

      Supprimer