4 janv. 2012

Je ne suis pas une bonne amie...


Une bonne amie, une vraie amie, elle ne se moque pas de ses amies. Par exemple, je suis une bonne amie quand je vois une de mes copines qui a une demi laitue dans les canines, ben je lui dis. Ou quand elle a une crotte de nez qui tente de s'échapper, ou son collant filé. Parce que si c'était moi, je préférerais qu'on me le dise.
Une vraie amie, quand tu fais une petite boulette de langage, soit elle passe outre en faisant comme si elle n'avait rien entendu, soit elle te reprend gentiment pour plus que ça t'arrive. Moi, non. Je suis la reine des garces, parce que je dis rien et je suis morte de rire à l'intérieur, et en plus, je les note sur un petit carnet pour y repenser plus tard. Ah oui, je t'avais pas dis que j'étais la Miss Monde des Langue de Putes ? (tu mettrais un "s" à langue ou un "s" à pute ? ché pas trop...). Vicieuse et hypocrite, en plus de blonde et paresseuse. Je crois que je pars avec une tête d'avance dans le concours des Peaux de vache. C'est surtout parce que contrairement à la laitue, j'aime pas trop qu'on me reprenne côté utilisation de la langue française. Donc je ne fais pas aux autres ce que je n'aime pas qu'on me fasse... Finalement, je suis charitable.

Allez, un petit florilège... Je précise que tous les exemples ci-dessous sont bien entendu réels et prononcés par des personnes de mon entourage (je les ai pas pompés sur internet), mais pas forcément par une seule personne, y'en a plusieurs là-dessous. Le contexte est de moi-même, les décors de Roger Harth (selon l'expression consacrée).

***
Les chiffres ne lui suffisaient plus. Derrière toute ces grilles, c'est du sexe qu'elle voulait voir, elle voulait penser à des choses terribles, profondes et brutales, pour laisser son imagination l'emmener vers le plaisir... Elle a pris un crayon et a commencé une grille de sodoku.

***
"Tu comprends, ras-le-bol de subir le pantalon, moi ce que je veux, c'est faire du naturisme", a dit le genou au mollet, complètement consentant. Alors, ils ont enfilé un bernuda. Et ouais.

***
Elle adore les tissus, la chiffonnade de soie, le coton râpé, la rayonne moulée, mais ce qu'elle préfère par-dessus tout, c'est le velours pané.

***
Je ne sais pas si tu te rappelles, avant les mails, on utilisait souvent un appareil qui sera bientôt rangé dans l'armoire avec les Minitel et qui servait à transmettre des papiers, qui ressortaient de l'autre côté du monde, en trois secondes douze, hyper pratique ? Tu te souviens, ça s’appelait un fatse ?

***
Elle a regardé la télé, y'avait une émission sur la Guyane, Kourou, la fusée Ariane et tout le toutim. Mais ce qu'elle a préféré, c'est quand la fusée quitte la lampe de rancement, avec plein de fumée. Ça bouffe de l'huile le moteur de la fusée non ? De l'huile rance, certainement...

***
Depuis quelques semaines, une idée la titille, au niveau de l'entrejambe. Elle se dit qu'elle ferait bien un voeu, pour que ça s'arrête parce qu'elle en a un peu marre des gratouillis que lui provoque cette idée bizarre. Alors, elle invoque le Gényco, en disant "oh, bon Génie, file moi une petite crème, j'en peux plus de cette chtouille !"

***
La cuisine, c'est son dada. Elle a bien lu un article sur la fusion food, mais bof, pas trop compris au bout du compte. De toute façon, elle préfère la cuisine italienne, et surtout les tomates mozzorella, avec un filet de vinaigre basmati. T'es pas mal fusion, au bout du compte, quand même.

***
Mais dis donc, Blonde Paresseuse, t'en as pas marre de nous chambrer avec tes conneries ? m'a-t-elle dit un peu vexée. Tu viendras pas te plaindre si au bout du compte, on dit des vilaines choses sur toi, parce que tu sais, à un moment, y'a pas de feu sans flamme.
***

Voilà. Tu as le droit de demander s'il y a une phrase ou une expression qui t'échappent. Les explications sont offertes sur demande, mais pas les frais de port.

Si elles passent par là, celles qui ont dit ça, elles savent bien que je les aime quand même. Et que j'espère qu'elles en sortent encore plein, parce que ça me fait rigoler et moi aussi, j'ai le droit de rigoler parfois. Mais comme je ne veux pas que tu crois que j'ai le melon et que je me crois Reine de l'utilisation de la langue française, qui fait jamais d'erreur (enfin, si, c'est la vérité, mais c'est pour essayer de me mettre au niveau du commun des mortels), je vais te raconter un truc que j'ai dit, un jour pour de vrai. Le truc à suivre est de moi, et le contexte est le vrai aussi.

Retour en classe de 4ème, cours d'EMT (éducation manuelle et technique), remplacé aujourd'hui par la matière nommée "Techno". Qui n'est pas un cours de danse, donc, bien que son nom l'indique. Ils sont tordus à l'Education Nationale.
Le prof nous divise en groupes pour que nous réalisions une recette de cuisine lors du prochain cours et nous attribue une liste d'ingrédients. La recette, c'est du Pain d'épice et moi, je dois apporter de la farine et du miel. Liquide, c'est bien précisé, en toutes lettres. La veille, bien sûr (pas la semaine d'avant), je ressors ladite liste et me pointe dans la cuisine pour récupérer ce qu'il faut. On a bien du miel, mais pas liquide, il est.... crémeux, un peu cristallisé. Drame, panique à bord, je vois déjà l'oeil réprobateur de Bénédicte et de Patricia, les deux autres membres du groupe Pain d'épices, et je crains de me prendre des heures de colle. Je dis à Maman "mais c'est pas possible, tu te rends compte, il a dit "liquide".
- "Ben, t'auras qu'à le chauffer un peu et mettre un peu d'huile de coude"... dit Maman, un soupçon agacée.
- "Mais où veux-tu que je trouve ça, de l'huile de coude ?", j'ai demandé.

Éclat de rire. 
Des années après, la blague a toujours une cote assez valable dans les rassemblements familiaux. C'est ma punition de langue de pute.

Et toi, t'en as des expressions tordues/rigolotes/contresens ? Vas-y, enrichis la liste qu'on se marre !

25 commentaires:

  1. Loran4/1/12

    donc, nous dirons, dorénavant, pour NE plus que ça t'arrive, bien entendu, gentiment repris ... mais un brin ironique, je te le concède !!
    si si, c'est de toi, au début de ta publication, oui là ... tu vois !!! gniark gniark gniark
    un ami qui te veux du bien ;)

    RépondreSupprimer
  2. keline4/1/12

    Repas de famille (moi, mes parents, ma soeur, mon beau-frère et mon chéri).
    Ma soeur raconte une blague mon chéri la coupe et dit la fin ! Enervée j'ai crié ; Tu lui a bouffé la chatte . Je voulais dire la chûte...

    RépondreSupprimer
  3. Gényco et vinaigre basmati... Je ne vais pas arrêter d'y penser aujourd'hui ;)

    Je dois bien avouer que je suis aussi pareil avec mes amis...

    RépondreSupprimer
  4. Trop drôle ce billet!
    Si ça m'arrive aussi de dire d'étranges choses? Jamais ma bonne dame!
    Mais oui et souvent à part ça! Ma Copine, qui vient sûrement de la même planète que toi, se fait un plaisir de toutes les relever tu penses! lol
    Si certaines remontent à ma mémoire, je reviendrai te les ajouter pour ta collection.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme4/1/12

    j'ai sorti un formidable "raton weiller" au premier de l'an ! :)

    RépondreSupprimer
  6. J'adore !!!
    Mon mari avait un chef qui en faisait tous les jours, et bien sur tout le monde se marrait et les notait.... du genre : On va faire une petite "apartheid", ou encore : "nous sommes revenus à des chiffres jamais atteints" ! et même : "je leur z'ai dit"... Pour ma part j'ai dit l'autre jour que quelqu'un avait de sérieuses "valises" à la place des "bagages" gentil pléonasme non ?

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme4/1/12

    La spécialité de mon amoureux c'est de mélanger les dictons et ou bien de condenser les mots :
    "je suis tout patatrac"
    "c'est sans Dieu ni tête"
    "la bible fait pas le moine"

    Et me concernant, la pire que j'ai faite (de boulette) c'est en discutant très sérieusement avec mon père. Je lui dit "le gars il était vraiment en VERGE".
    Mon père a fait comme toi : il a rien dit mais j'ai bien vu ses oreilles frémir !!

    RépondreSupprimer
  8. DOMINIQUE4/1/12

    Ma mère (j'avais 5 ans) "mais tu es vraiment un poison violent quand tu t'y mets"
    Moi "je suis pas un poisson volant, je suis un trésor".
    Gravé sur les murs de la maison, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, Anonyme vient de faire remonter un souvenir. Je travaillais pour un organisme en environnement. Nous avions décidé de nettoyer le terrain le long de la rivière. Je suis allée rencontrer le directeur de l'école secondaire et je lui ai dit que nous aurions besoin de jeunes hommes pour un grand nettoyage des verges (berges). Il a fait semblant de n'avoir rien entendu, j'ai fais semblant de n'avoir rien dit. Seul le rouge écarlate de mon visage me trahissait.

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme4/1/12

    La différence entre "nourrissant" et "bourratif" ? Je ne sais pas, c'est donc devenu "nourratif" !!
    Quand mon fils était petit (environ 4 ans), il jouait dans sa chambre et je l'entendais répéter "caca pute". Au bout d'un moment, un peu énervée (ils en apprennent des gros mots à l'école !), je suis allée le voir pour qu'il arrête de répéter ces mots. Oh surprise, en fait il jouait avec......une catapulte !!! Je ne l'ai pas noté, mais c'est resté dans un coin de mon cerveau !!

    PS : J'adore ce blog, continuez comme ça, c'est un vrai bonheur de vous lire !

    RépondreSupprimer
  11. A langue, le S. :)))
    Pour l'anecdote, un jeu de société en famille, et l'un de mes frères nous sort que "ça m'outrecuide". Personne n'a osé lui demander la signification de ce mot pour le moins étrange... Mais on a bien tous fini par savoir (y compris lui!) qu'il n'existait pas...

    RépondreSupprimer
  12. @Loran : oui, mais moi je le fais exprès, parce que j'aime bien la négation qui n'en pas l'air... jamais tort, bien sûr !

    @keline : j'adoooooore, puissance 1000 !!! merci ;-D

    @Colinette : langue de vipère aussi un peu, alors ? ;-)

    @Fée des bois : donc, tu vois, un ami ça sait se taire, mais ça n'en pense pas moins... ;-)

    @Anonyme de 11:50 : très chouette comme animal, tu as une photo ? ;-)

    @Cacksette : j'aime beaucoup "revenir à un chiffre jamais atteint". A la prochaine réunion, je te jure, je la place ;-)

    @Anonyme de 14:50 : tip top aussi "la bible ne fait pas le moine"... j'aime beaucoup :-)

    @DOMINIQUE : c'est rigolo, ma grand-mère aussi elle m'appelait "poison violent" ! à bientôt cher trésor ;-)

    @Anomyme de 18:58 : merci pour tes compliments (on se tutouaille si ça vous gêne pas ?)... elle est chouette aussi celle-ci ;-)

    RépondreSupprimer
  13. @Fofita : t'es sûre que ça existe pas, moi j'aime beaucoup.

    ***

    @A toutes et tous : pour en lire des très bonnes, vous pouvez consulter le fabuleux Livre à deux pages :
    http://www.livreadeuxpages.com/

    RépondreSupprimer
  14. On a l'huile de coude aussi dans la famille et pour les plus bricoleurs, y a la lime à épaissir. Y en a qui cherchent encore...
    Je vais pas me remettre de la lampe de rancement ni du vinaigre basmati ! J'sais pas comment tu fais pour ne rire qu'à l'intérieur :D

    RépondreSupprimer
  15. Le seul qui me vienne à l'esprit n'est as un dérapage verbal mais une mauvaise compréhension...
    J'avais dix ans, mon maître d'école venait de m'expliquer un exercice sur lequel j'avais buté et m'a dit : "et bien, tu comprends vite mais il faut t'expliquer longtemps !"...
    Jusque là tout va bien...
    Sauf que...Je l'ai sincèrement pris pour un compliment...J'en ai encore honte... (et c'était il y a 25 ans !)

    RépondreSupprimer
  16. Vinaigre basmati. Royal. Je tiens mon épreuve Topchef pour 2012.

    RépondreSupprimer
  17. ahh encore une du chef de mon époux :
    cette visse est cassectionnée !

    RépondreSupprimer
  18. Mon ex-BFFE : "non mais j'ai froid là, j'vais enfiler un tricot de porc"... (ah ouais, avec les lardons et tout ????) En fait j'en ai tout plein, faudrait que je fasse un post :)

    RépondreSupprimer
  19. @Gaëlle : Chouchou me parle aussi souvent du marteau à bomber le verre, très en vogue à une époque, tu connais ?

    @Valérie : aïe, mais rassure-toi, la honte ne se voit pas toujours à l'extérieur ;-)

    @colombelinotte : je suis très heureuse de te lire ici joli zoizeau.... Sûre que tu emportes Topchef haut la plume si tu assaisonnes les crousty mops avec du vinaigre basmati ;-)

    @Cacksette : aïe, ça doit être grave alors...

    @Agoaye : mortel le tricot de porc, en pure couenne, évidemment, sinon ça tient pas vraiment chaud... ;-)

    RépondreSupprimer
  20. La PDG (allemande, ça excuse un peu) lors de son discours qui ouvrait le pot de Noël nous a dit qu'il ne fallait pas rater le train en marche et surtout qu'il fallait qu'on se pose les bonnes réponses...

    RépondreSupprimer
  21. Marie8/1/12

    Je rencontre une politicienne locale au tea-room du bled, elle mangeait un petit truc avec son époux. Pour l'avoir cotoyée régulièrement, je savais que cette femme tentait désespérément de dissimuler sa vulgarité sous un vernis d'affectation. Elle me salue en disant: "Ah, vous êtes venue voir le repas des guerriers et le repos des fauves".
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  22. @Paski : en même temps, c'est pas faux (Perceval tribute), comme ça du gagne du temps ! J'ai une chef Danoise qui disait lorsqu'il faisait très froid, qu'elle était "toute gélifiée". Je trouve ça mimi aussi !

    @/Marie : et là, je suis sûre que tu n'es pas non plus une bonne amie ! Tu glousses, mais dedans et tu fais un petit sourire. Je suis sûre.

    RépondreSupprimer
  23. Anne-Laure10/1/12

    oh j'adore les personnes qui se trompent des les dictons et autres expressions!mais alors moi,bien souvent,je me cache pas pour en rire!bien souvent on peut meme dire que j'explose de rire!mais pas du tout par méchanceté.C'est mon coté naturel qui ressort à ce moment là on va dire...

    Il y a longtemps,quand j'étais au lycée,j'avais une prof d'éco fofolle.Et un jour,elle nous sort :"oh ca va,ca casse pas trois pattes et une brique hein!"...
    Il y a peu,j'avais une collegue tres tres douée pour remanier à sa façon les proverbes.Qu'est ce qu'elle a pu me faire rire!elle s'appelle Angélique et j’appelais ça "les angélismes".Donc un jour,elle me sort à 5mn d'intervalle :"l'occasion fait le lUron" et "qui aime bien chaRRie bien"...
    pipi culotte!

    RépondreSupprimer
  24. @Anne-Laure : c'est que tu l'aimes bien, alors, si tu la charries ;-)

    Nouvelle proposition de Cacksette : toujours de la part du chef de son mari, à propos d'un chien de race : "celui-là, il avait un pied-tigré" !!! Je m'en remets pas.

    RépondreSupprimer
  25. Anne-Laure10/1/12

    je veux le meme chef!chui fan!

    RépondreSupprimer