21 sept. 2011

C'est pas très toltèque ce que tu viens de dire...

Voilà ce que m'a répondu récemment Miss P., une collègue, alors que je venais juste de dire que le truc qu'une autre venait de présenter, était à chier. "La question n'est pas de savoir si c'était vrai (c'était vrai), mais la FAÇON dont c'était dit". Aaaaaah, d'accord.


"Il faut que ta parole soit toujours impeccable". Oui, mais encore ? j'ai fait en soupirant. Donc voilà ce que mes collègues m'ont expliqué. Je précise à toutes fins utiles que les noms et les situations ont été changés, par contre que toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé n'est pas du tout fortuite.
Les 4 accords toltèques, qui doivent être un guide et une ligne de conduite dans ta vie pro et perso, sont donc...
Déjà que ma vie de couple tourne entièrement autour de Mars et Vénus (appelle-moi Uranus) ; non, c'est moche Uranus, on va dire... Neptune, parce que j'aime bien la mer. Oui, je sais que Neptune ne tourne pas vraiment autour de Mars et Vénus, c'était pour... Laisse tomber.)
 ... il va falloir maintenant intégrer Toltèque. Ouais, ben c'est à prendre ou à laisser.

Donc, je reprends. Les 4 accords toltèques sont (attention, on est à pieds joints dans le New-Age. T'as pensé à allumer des bougies ?) :

* Que votre parole soit impeccable. Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d'autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l'amour.
Donc on ne dit pas "ton boulot est à chier" mais "je ne suis pas d'accord avec ce que tu présentes". Le mot "parole" est important. Tu as le droit de le penser en hurlant dans ta tête, mais ta parole doit rester impeccable. Tu peux aussi prendre un abonnement au Pressing de la Parole, y'a des promos en ce moment. Tu apportes une parole pleine de gros mots et de jugements, et on te rend une belle parole impeccable, sans faux pli, dans une jolie housse plastique. Cool, non ?

* Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Vous n'êtes pas la cause des actes d'autrui. Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.
Donc si ton mec (qui n'est pas du tout toltèque, je ne crois pas ce que soit un truc de mec, pas le mien en tout cas) te dit "ton crumble de tête de veau est dégueulasse", tu ne dois pas le prendre personnellement. Oui, mais en même temps, tu as mis des heures à le cuisiner, tu y a mis tout ton amour et plein d'ingrédients. Et en plus tu détestes la tête de veau. "Oui, mais là, il juge ta cuisine, pas toi..." répond Miss P., ma collègue toltèque. Heu, permet-moi d'en douter (ça c'est très toltèque, plus que "haaaan, mais n'importe quoi"). Mais admettons. Tu vois, je suis pleine de bonnes résolutions.

* Ne faites pas de suppositions. Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.
Donc si deux personnes se taisent quand tu arrives, inutile de supposer qu'elles étaient en train de baver sur toi. Tu leur poses la question, pour être sûre. Si elles répondent "ben oui, t'es une connasse et on peut pas te saquer", inutile de faire des suppositions, tu peux désormais en être sûre. Et tu as évité tout malentendu. Merci toltèque.

* Faites toujours de votre mieux. Votre "mieux" change d'instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.
Donc si tu as fais un super couac à la répétition de musique (genre tout le monde a arrêté de taper et toi tu as continué) et ben c'est pas grave, puisque sur l'instant, tu as fait de ton mieux. J'ai comme un doute sérieux sur la façon dont le chef de musique va comprendre ce truc quand je vais lui expliquer la prochaine fois... Surtout quand je vais lui préciser que c'est le quatrième accord toltèque. J'ai des doutes.

Je dois t'avouer que j'ai quand même beaucoup de mal avec le deuxième et le troisième... Le premier (parole impeccable), j'essaye, au moins dans mon boulot et avec Chouchou. Jamais dans ma voiture, par contre. Le quatrième, j'essaye aussi, dans mon boulot bien sûr, parce que je suis consciencieuse et professionnelle. Ben quoi ? Si, c'est vrai.

Le deuxième... (vas-y, remonte avec le mulot, je vois que tu as déjà oublié), c'est mort. Comment peut-on dissocier ce qu'on fait de ce qu'on est ? Putain, y'a du level dans la question existentielle, là. Si j'ai mis toutes mes tripes et mon cœur dans un truc, c'est qu'il y a une grosse part de moi-même dedans et c'est forcément une affaire personnelle. Surtout que ça se carambole avec le quatrième (faire de son mieux). Je crois avoir décelé un truc hyper perfide dans le toltèque... Tu crois que j'aurais mon nom dans Wikipédia ?

Le troisième... Difficile parce que je fais des suppositions tout le temps... Et c'est vrai que ça pourrit la vie. Mais je ne suis pas très courageuse comme fille et poser des questions "pour être sûre", c'est très difficile. Surtout que, tant que tu as le doute, tu peux avoir l'espoir...

Et surtout, comme dit Miss C., une autre collègue en voie de toltéquisation, mais pas tout à fait contaminée, tout ça fait que tu ne te remets jamais en question. Si tu "fais de ton mieux" et que "tu ne prends rien de façon personnelle", tu n'as aucune raison de penser que tu as pu te tromper, par exemple quand on te dit que toutes tes statistiques sont fausses...

Think about it...


EDIT (un vrai ce coup-ci) : l'illustration, c'est une lampe avec des bulles de je-sais-pas-quoi qui montent et qui descendent... pas un suppositoire.

13 commentaires:

  1. pfff. bon ce soir j'ai pas de cerveau. (je ne prends pas ça personnellement, masi juste ce soir il est en... euh je sais pas en fait. je l'ai perdu je crois temporairement)

    mais ce qui est sûr.
    Le 1) j'ai beaucoup de mal. Je trouve ça tellement tellement plus fun de dire avec l'intonation qui va bien "haaaaaan mais n'importe quoi".
    que "je ne suis pas d'accord". bon je suis d'accord avec le principe du 1), mais... c'est chaud quoi.

    Le 2) mais si j'y mets tout mon amour et celui de mon chat dans ce que je fais, bien sûûûûûr que je prends tout personnellement. (je suis complètement d'accord avec toi sur ce point. 2) et 4) c'est pas compatible.)

    Donc je choisis 4).

    et le 3) (roule roule mulot) roh.. ben suis aussi d'accord avec toi là. nah.

    Sinon j'attends avec impatience la tête du chef musicien quand tu lui diras que ton clac en trop est toltèque. La prochaine répèt' où je suis là on tente ? ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ouai, j'ai pas tout suivi, mais je veux bien prendre ce que tu as pris, ça fait un chouette article ... enfin quand on arrive à le comprendre ! lol je plaisante bien sur
    Beusouilles
    Mimine

    RépondreSupprimer
  3. Ouhhhh ton article m'inspire grave... ma réponse va être longue du coup, je la rédige à côté et la post dans qques minutes! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Ben moi le toltèque c'est pas mon truc... Et puis c'est très "esprit américain" et "Dieu est avec nous" tout ça... Je dis Beurk... Je fais à ma manière, quand je peux, je me retiens et je suis gentille dans mes propos, et puis sinon ben ça sort...! Et puis je prends les choses person tout le temps, sauf au boulot ou j'arrive à faire la part des choses, presque tout le temps ! (mais j'y travaille !)
    En tout cas il est bien cet article (tu peux le prendre perso) il fait réfléchir et a mis mes neurones en route pour la journée !

    MERCI !

    RépondreSupprimer
  5. Salut Blonde paresseuse,

    J'ai lu ton article avec beaucoup d'intérêt car je connais les 4 accords toltèques pour les avoir lu.
    J'ai trouvé ce "guide" intéressant, même si je ne met pas en pratique ces concepts chaque minute de ma vie.
    En tout cas ton article m'a fait beaucoup rire :-)



    Voici mon interprétation de la chose :

    Parole impeccable
    Si ton chéri te dit "ton crumble de tête de veau est déguelasse" c'est différent de s'il te dit :
    "ce crumble n'est pas à mon goût". Je suis sûre que dans le 2ème cas ça te mettra moins (ou pas) les boules.

    Une affaire personnelle
    Toujours avec le même exemple que ci-dessus, et au delà de la facon dont s'est dit, il exprime le fait qu'il n'aime
    pas le plat. Mais il ne dit pas : "tu es vraiment une merde en cuisine et je me demande ce que je fous avec toi".
    Alors ok tu as passé 2h en cuisine, mais il a le droit de ne pas aimer le plat et il a le droit
    de ne pas être hypocrite en te disant que c'est une merveille! :-) C'est effectivement pas toi qui est visé dans
    sa remarque.

    Ne pas faire de Supposition
    Autre exemple : si tes collègues arrêtent de parler quand tu arrives.
    Ce n'est pas forcément parce qu'elles parlent de toi. Mais peut être tout simplement que l'une racontait à l'autre
    qu'elle a des hémorroïdes plein le cul et qu'elle sait pas quoi faire!
    Et peut être qu'elle n'a pas envie que toute l'entreprise soit au courant.
    On peut imaginer 1 milliard de choses pour une situation donnée et encore être très loin de la vérité.
    Alors à quoi bon, si c'est pour se faire des noeuds au cerveau pendant 1h. Est ce que va en vaut vraiment la peine?
    Et si elles parlaient vraiment de toi? est-ce que tu en as quelques chose à faire?
    C'est des amies ou juste des collègues?

    Faites toujours de votre mieux
    Je pense effectivement que si on fait de son mieux, on fait ce qu'on pense être le mieux pour soi,
    on assumera plus facilement nos actes en regardant en arrière.

    par contre, là où je ne suis pas d'accord avec toi c'est sur le fait de se remettre en question.
    Suivre ses accords n'exclut en rien le fait de chercher à s'améliorer dans sa vie.
    Ca donne des indications pour être plus harmonieux dans sa vie, surtout vis à vis de son entourage.
    Il est dit "Fais de ton mieux" et pas " ce que tu fait est forcément le mieux"
    Tu peux faire de ton mieux et si tu n'as pas obtenu satisfaction, tu peux envisager une autre façon de procéder.
    Mais au moins tu te dit: "je pensais que c'était la meilleure façon mais
    j'accepte qu'il y a peut être d'autres solutions" plutôt que "putain j'aurai pas du faire ça comme ça..."

    Voilà ma façon d'interprêter ces accords. Je trouve que les concepts sont intéressants mais comme tout le monde,
    je fais de mon mieux. Il y a la théorie et ce qu'on est capable d'appliquer dans notre vie quotidienne.
    Je ne suis pas parfaite et oubli bien assez fréquemment tout ça mais je trouve ça intéressant
    d'avoir cette connaissance, cette autre façon de voir les choses.

    Voili voilou ma belle, j'espère que mon approche de ses accords t'apporteront une nouvelle "lecture" de ceux-ci,
    même si mon but n'est pas de te "convertir" ou "contaminer" car je ne le suis pas moi même.
    Ca fait partie de ces notions qui, à mon sens, sont bonnes à connaitre et ne font pas de mal si tu les appliques...

    Excellente journée!

    RépondreSupprimer
  6. Chez moi on me surnomme "Passe moi le sel" alors tu penses comme je comprends à mort ta réflexion.
    La vie serait vraiment plus simple (mais moins jolie) si on pouvait dire "passe moi le sel" sans affect hein ?

    RépondreSupprimer
  7. DOMINIQUE22/9/11

    Pfouh, le jour où je serai toltèque les poules auront des dents.
    Tellement "politiquement correct" et "langue de bois".
    Cela me colle la migraine !

    RépondreSupprimer
  8. Une précision.... Bien entendu, tout ceci se veut être du second degré ;-)
    Pas question pour moi de vouloir prêcher une quelconque morale là-dedans.

    Et pour que ce soit tout à fait clair : j'y arrive pas du tout, en vrai. Sauf le 1, dans certaines circonstances.

    Mais si cela peut aider certains, comme Chez Laet, why not ? Moi, ce qui m'aide vraiment, c'est de pouvoir faire la langue de pute avec mes copines. Moins toltèque que ça, tu meurs.

    Mais je suis super forte.

    RépondreSupprimer
  9. alors je me rends compte que mon lonnnnng commentaire, pourrait laisser penser que je suis une adepte, une incontournable de Toltèque...
    Et ce n'est pas le cas, loin s'en faut. j'essayais juste de donner mon point de vue par rapport à la chose parce que je sais de quoi il s'agit (pour une fois que je peux étaler ma science :-) ). Mais après je fais comme vous toutes, je me démerde comme je peux dans ma vie pour avancer le plus sereinement possible et moi aussi je fais la langue de p*** avec mes amies, il ne faut pas croire :-)
    D'ailleurs je n'ai nullement l'intention de vouloir prêcher quoique ce soit, à qui que ce soit...
    Bonne après midi!

    RépondreSupprimer
  10. @ducotedechezlaet : ton point de vue est tout à fait intéressant et je suis contente qu'on soit toutes des langues de biiiiip ;-) à bientôt !

    RépondreSupprimer
  11. leyleydu9522/9/11

    et sinon c'est loin la Toltéquie ??


    PS:Si on enlève les 2"e" et les 2"t", il reste -ol--qui-...et je fais quoi comme mot dans ma tête avec ça, moi ??ça va m'énerver une partie de l'après midi, c'est malin !!

    PS2 : oui,je sais,ça fait "quilo" si on est mauvaise en orthographe ;-)

    RépondreSupprimer
  12. céline R23/9/11

    Si ta parole n'a pas été impeccable, il faut juste que ta collègue ne le prenne pas personnellement !! un accord peut en cacher un autre.
    Après, moi, sainte Céline, j'essaie juste quand je peux, de me mettre à la place de celui qui va recevoir ma parole. Et là, j'ajuste. Ô blonde.
    Mais rien n'est facile.

    RépondreSupprimer
  13. dis donc c'est tout un art, j'en suis loin moi !!

    RépondreSupprimer